La fin de l’industrie-bashing

© SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

« Le carton des vœux 2019 de Bruno Le Maire a pour emblème “L’industrie, l’avenir de la France”. C’est purement symbolique, mais c’est la marque d’un retournement historique. Après le rêve funeste d’une France sans usine des années 90, puis quelques tentatives de résilience, les pouvoirs publics ont enfin décidé de faire de la reconstruction du tissu industriel une priorité stratégique.

À tel point que le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, se voit d’abord en ministre de l’Industrie. Le moment est bien choisi. Après une division par deux de ses forces en quarante ans, le secteur retrouve les faveurs de l’opinion. Parallèlement, la mondialisation n’est plus un eldorado pour entrepreneurs intrépides, il ne s’agit pas d’une préférence pour le repli, mais de constater que la période des délocalisations massives est passée de mode. Par ailleurs des opportunités de renouveau se dessinent, les financements sont mieux calibrés et le déploiement du digital constitue une magnifique fenêtre d’opportunité. Aujourd’hui, la préparation aux prochaines ruptures technologiques est engagée avec l’appui vigilant des pouvoirs publics. »

Lire l’article de Jean-Michel Lamy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.