Réalitée augmentée : Safran accélère

Safran Landing Systems expérimente une solution réalitée augmentée pour la MRO de ses trains d’atterrissage. © Safran-FFraisse

Spécialisée dans la réalité augmentée pour l’industrie, Diota, dont le groupe Safran est actionnaire via sa filiale d’investissement Safran Corporate Ventures, s’était fait la main dans le secteur de la MRO pour le compte de Safran Electrical & Power en développant une solution pour détecter les pannes sur les câbles électriques à travers les parois des avions. Cette fois, il s’agit de trouver une solution pour la MRO des trains d’atterrissage conçus et produits par Safran Landing Systems. Objectif : gagner en efficacité et réduire les délais.

« La documentation réglementaire fournie par les constructeurs, qui définit les procédures officielles de réparation, n’est pas exploitable directement par les opérateurs. Celle-ci nécessite une interprétation qui demande de l’expérience et du temps, d’autant que les équipements qui arrivent dans les ateliers sont de configurations différentes. A cela s’ajoute la rédaction des rapports d’intervention exigés par la réglementation, qui est très chronophage », explique Francis Rossignol, directeur coordination et support MRO chez Safran Landing Systems.

View More

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.